Rechercher
  • admin

Une nouvelle dictée - un peu fautive sans aucun doute -

Merci Danièle, merci Madeleine de nous proposer cette nouvelle dictée... avec, évidemment, "quelques" fautes. Essayons d'en dénicher le maximum !


Le rêve d’Albert

« Bienvenue, Albert. Installez-vous dans le fauteuil et dites-moi ce qui ne va pas.

- Merci, docteur. Le soir d’Haloween, je me suis assoupi et j’ai rêvé que j’étais un minuscule chihuahua de race. Ma maîtresse, une poupée-mannequin maigriote, m’emmenait visiter un museum. Le hall d’entrée était en réfection : des maçons montaient de hautes cloisons en placoplâtre. Au premier étage, désert, presque toutes les vitrines étaient vides ou scellées. Quelques-unes avaient pour seule vitre un miroir, qui ne reflétait que des silhouettes fantômatiques et désincarnées. Au deuxième étage, des couples chics déambulaient devant des box remplis de feuillages. L’un d’entre eux me terrifia : il surrabondait de sinoglosses officinales - vous savez, cette herbe rudéralle…

- Oui, interrompit le médecin, on l’appelle aussi langue de chien.

- Voilà…Et le plus curieux, c’est que les grappes de fleurs, comme si elles étaient sous hypnose ou en pleine hystérie, resassaient des paroles virulentes dont il ne me reste qu’un fragment : « Nous pourchasserons les tue-loups jusque dans l’abime ».

- Je vois. Avez-vous traversé des tourments émotionnels ces temps-ci ? marmona le spécialiste en griffonnant « probables désordres psycho-affectifs » sur son bloc-note.

- Vous avez vu juste : j’ai changé de propriétaire.

- Tout s’éclaire. Mais poursuivez, voulez-vous.

- Il s’en suivait que nous montions à genoux au troisième étage, via une très inconfortable scalasanta : les marches étaient tapissées de tessons. Là-haut, on aurait dit un hotel quatre étoiles. Une éléphante empaillée nommée Eulalie accueillait les visiteurs et leur présentait d’invraisemblables machines qu’elle tenait à leur disposition : une masseuse de coussinets, un humecteur de truffe, un détecteur de puces ! J’étais entrain de bénéficier des soins de la première quand les danseurs d’un bal musette, surgissant de nulle part, m’entraînèrent vers la sortie. Mais je ne voulais pas sortir : des haches-viandes surdimensionés avaient remplacé les tourniquets habituels ! Au moment où je devais y passer, j’entendis sonner à la porte. Je bondis pour aller flairer mon sauveur, qui se trouvait être une petite momie entourée de bandelettes en papier toilette qui quêtait des toffés. Je voulus la remercier d’un coup de langue mais elle s’enfuit en gesticulant. Docteur, que vais-je devenir ?

- Ne vous inquiétez pas outre mesures, nous irons au bout de votre thérapie. »

Albert, pitbull de son espèce, remplit un chèque, se rhabilla et sortit du cabinet.

Le psychologue pour chiens le raccompagna sur le perron.

Festival des jeux de Grenoble Camille Martinez




70 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

ADRESSE

2, rue de la station

59650 VILLENEUVE d'ASCQ

 

PERMANENCES

Le Mercredi de 10h00 à 11h00

(hors vacances scolaires)

© 2020 - A.R.P.E.T. - Mentions Légales